Aller au contenu

10 conseils pour améliorer la qualité de l’air de votre maison

Jusqu’à 36 mois sans intérêt*
Avez-vous besoin d’une évaluation gratuite à domicile?

10 conseils pour améliorer la qualité de l’air de votre maison

Tel que paru sur La Presse Plus

Saviez-vous que l’air que vous respirez à l’intérieur de votre demeure peut contenir des polluants qui sont susceptibles de porter atteinte à votre santé ? Découvrez comment améliorer et maintenir un air plus pur entre vos murs.
 

  1. AÉREZ RÉGULIÈREMENT
    Essayez de renouveler régulièrement l’air de votre maison afin d’éviter l’accumulation de polluants. Pour y arriver, ouvrez les fenêtres tous les jours, même en hiver, durant une dizaine de minutes et si possible tôt le matin ou tard le soir quand les contaminants se trouvent au plus bas. Pensez également à utiliser fréquemment les ventilateurs des salles de bain, ainsi que la hotte de cuisine afin de vous assurer que le mouvement d’air est suffisant.
  2.  

  3. LIMITEZ LE TAUX D’HUMIDITÉ
    Maintenir un taux d’humidité faible dans votre maison s’avère important. L’humidité favorise le développement des acariens, des moisissures et des bactéries. Celle-ci devrait idéalement se situer entre 30 % et 50 %. Pour arriver à la gérer, vous pouvez entre autres actionner les ventilateurs de la cuisine et des salles de bain, utiliser un déshumidificateur ou un climatiseur durant l’été et éviter d’étendre du linge dans la maison. L’achat d’un hygromètre peut vous aider à surveiller le taux d’humidité de votre résidence.
  4.  

  5. FILTREZ L’AIR INTÉRIEUR
    Le fait de filtrer l’air peut réduire la présence de certains polluants intérieurs. Utiliser un purificateur d’air de qualité — avec filtre HEPA (haute efficacité pour les particules fines de l’air), par exemple — peut notamment contribuer à réduire la présence de plusieurs contaminants. Pour préserver l’efficacité du purificateur, vous devez toutefois remplacer les filtres tous les trois à six mois, selon l’utilisation. Pensez également à nettoyer régulièrement vos appareils de ventilation.
  6.  

  7. INTERDISEZ LA CIGARETTE
    La fumée de tabac représente l’un des polluants de l’air intérieur le plus nocif et le plus courant. Celle-ci contient plus de 400 contaminants chimiques. À court terme, elle peut accroître le risque de crises d’asthme, d’infections respiratoires et d’infections d’oreille chez les enfants. À long terme, elle peut entraîner des maladies cardiovasculaires et des cancers. Interdisez donc tous les produits du tabac dans votre maison.
  8.  

  9. VÉRIFIEZ VOS APPAREILS DE COMBUSTION
    Assurez-vous que vos appareils de combustion — poêle au gaz ou au bois, chauffe-eau au gaz, cuisinière au gaz, etc. — sont bien entretenus et fonctionnent selon les instructions du fabricant. Demandez si possible à un professionnel qualifié de les inspecter chaque année.
  10.  

  11. GARDEZ VOTRE PROPRIÉTÉ PROPRE
    Nettoyer régulièrement la maison peut contribuer à améliorer la qualité de l’air intérieur. Pour réduire notamment la présence de poussière et de squames d’animaux, passez assidûment l’aspirateur — ce dernier peut être muni d’un filtre HEPA, qui retient les petites particules dans l’air. Époussetez souvent avec un linge humide et nettoyez également les planchers avec une vadrouille. Utilisez idéalement des produits d’entretien ménager naturels. Limitez aussi le nombre d’objets sur lesquels les polluants peuvent s’accumuler.
  12.  

  13. ÉVITEZ D’ENTREPOSER DES PRODUITS CHIMIQUES
    De nombreux produits chimiques domestiques — tels les peintures, les solvants, les vernis et les pesticides — dégagent des substances nocives pour la santé comme des composés organiques volatils (COV), qui peuvent se révéler irritants ou même potentiellement cancérogènes. Évitez donc de les accumuler dans la maison. Si cela n’est pas faisable, entreposez-les dans un coffre aussi hermétique que possible.
  14.  

  15. NETTOYEZ RAPIDEMENT TOUTES MOISISSURES
    Lorsqu’elles croissent à l’intérieur des habitations, les moisissures, qui sont en fait une composition de champignons microscopiques, peuvent émettre des spores et des toxines, dont certaines peuvent s’avérer néfastes pour la santé. Celles-ci peuvent entre autres provoquer des difficultés respiratoires, des maux de tête et des crises d’asthme. Pour les nettoyer, employez un détergent doux, sans parfum.
  16.  

  17. LIMITEZ LES PARFUMS D’AMBIANCE
    Évitez d’utiliser des bougies parfumées, des diffuseurs à brancher, des vaporisateurs « qui sentent bon » ou tous autres produits désodorisants. Ceux-ci ne servent qu’à masquer les odeurs au lieu de les éliminer. De plus, ils ajoutent des polluants à l’air que vous respirez. Certains d’entre eux peuvent même émettre des COV nocifs pour votre santé.
  18.  

  19. VÉRIFIEZ LA PRÉSENCE DE RADON
    Inodore et incolore, le radon constitue un gaz radioactif présent dans le sol, qui peut s’infiltrer dans votre demeure à votre insu. Comme l’exposition à ce gaz représente la deuxième cause de cancer du poumon après le tabagisme, Santé Canada recommande d’effectuer un test de radon dans toute maison. Vous pouvez mesurer la concentration de ce gaz vous-même à l’aide d’un dosimètre ou recourir aux services d’une firme spécialisée. Si vous en avez chez vous, renseignez-vous sur les moyens qui existent pour corriger la situation.

 

FINANCEMENT EXCLUSIF

Jusqu’à 36 mois sans intérêt*
EN SAVOIR PLUS

PROMOTION

Obtenez jusqu’à 350 $ de rabais!*
EN SAVOIR PLUS

SOUMISSION

Communiquez avec nous pour une soumission à domicile*
En Savoir Plus

Faire défiler vers le haut